Qu'est-ce que l'Agni Yoga ?

                                                                                       paix.jpg
235px-Madonna_Protectoris.jpg
                                 «Madone Protectrice». 1933 Nikolaï Konstantonovich Roerich
L’Ethique Vivante a également une deuxième dénomination identique mais moins utilisée — Agni Yoga — étude éthico-philosophique, se référant à tous les aspects de l’existence, à partir des questions cosmologiques jusqu'à la vie quotidienne; cette étude est basée sur des livres écrits dans la première moitié du XXe siècle par les époux Elena et Nicolaï Rerih en collaboration avec les Professeurs de l’Orient1.      
 
  bsisep9a.gif

Qu'est-ce que l'Agni Yoga ?   Agni Yoga, le Yoga du Feu, est aussi appelé l'Enseignement de l'Ethique Vivante, l'Enseignement de Vie ou l'Enseignement de Lumière. Il est une synthèse, un couronnement de tous les Enseignements précédemment transmis. Les livres de l'Enseignement, avec leur envergure cosmique de pensée, fournissent véritablement des réponses à toutes les questions que posent les multiples problèmes de la vie. De plus, ils traitent à fond les bases essentielles nécessaires à la régénération des consciences. L'Enseignement est construit de façon à ce que chaque étape nouvelle permette à la conscience d'embrasser la plus grande circonférence possible et, ce faisant, de prendre part à la vie, d'en faire intégralement partie. Bien que l'Agni Yoga indique la direction, et fasse de généreuses allusions, parfois très transparentes, il ne force jamais la conscience et laisse toute liberté de décision à l'individu..
235px-Mother_of_the_World.jpg
             «La Mère du Monde». 1924 Série «Drapeaux de l’Orient» Nikolaï Konstantinovich Roerich
Agni Yoga - sometimes referred to as the teach-ing of “Living Ethics,” does not rely on a physical or meditative discipline. It is rather a way of life offering a practice and commitment to directing thought and prioritizing actions for the common good. It is reportedly practiced by thousands in Russia and by several thousand others around the world. Although the teaching reveres Hinduism, Agni Yoga is not considered exclusively Hindu in nature; rather, it involves a synthesis of religious teachings of all ages from around the world.
Agni Yoga evolved from Nicholas Roerich’s encounters in London with Mahatma Morya and Mahatma Koot Hoomi (ascended masters in the tradition of THEOSOPHY). In March 1920, Nicholas produced the first of the group’s writings; they were followed by several books by Helena. At the request of the Mahatmas the Roerichs moved to New York to share the teachings and to open cultural centers in America. Several institutes and museums were established, including the Agni Yoga Society. The society has published a set of books called the Agni Yoga Series, which encapsulates their philosophy, a teaching that integrates East-ern beliefs with Western spiritual and scientific thought.
235px-Horsehead_Nebula.jpg

 

"Yoga d'action plutôt que d'ascétisme, l'Agni Yoga enseigne la voie de la coopération avec l'évolution spirituelle du cosmos. Il aide l'individu à discerner ce qui est bon et à identifier les causes réelles, le sens caché des événements et des rapports interpersonnels. Grâce à une telle compréhension, la conscience humaine s'élargit, donnant naissance à de nouveaux schèmes de pensée, lesquels font naître en retour la possibilité d'une nouvelle action. Doté d'une volonté libre, l'individu a le pouvoir de choisir entre l'engagement dans la voie nouvelle, ce qui l'oblige à modifier son comportement, et le retour aux vieux modèles enracinés. Chacune de ses incarnations lui donne l'occasion d'avancer plus loin dans le processus évolutif. L'Agni Yoga incite ses adeptes à faire des efforts dans la vie de tous les jours pour atteindre cette voie nouvelle et c'est pourquoi on l'appelle l'Enseignement de l'éthique de vie. En 1920, le couple Roerich mit sur pied les premiers groupes d'étude de l'Agni Yoga. Toujours active aujourd'hui, la Société Agni Yoga reste vouée au maintien et à la diffusion d'une "éthique de vie" qui intègre et synthétise les philosophies et les enseignements religieux de toutes les époques". [in Jacqueline Decter, "Nicolas Roerich - La vie et l'oeuvre d'un maître russe", en collaboration avec le Musée Nicolas Roerich]  

 

Les positions de base de l’Ethique Vivante Selon l’Ethique Vivante, le cosmos contient des mondes manifestés et non-manifestés. Il est infini et eternel. Plusieurs mondes du cosmos se forment grâce à l’existence et au développement des différents états de la matière dans de nombreuses dimensions. «La Construction du monde» est une structure énergétique intègre. Toutes ses parties, y compris l’homme, inter-actionnent dans un échange énergétique et informatique qui s’analyse comme étant une des forces motrices de l’évolution cosmique3. La Construction du monde a pour base la matière, dont la conception contient autant des formes étudiées par la science moderne, que des plus fines, pas encore révélées à la science. L’Univers se développe selon des lois cosmiques. L’Intelligence Cosmique participe à son développement, dont une partie est représentée par l’humanité de la Terre. C’est pourquoi l’étude des lois cosmiques est un devoir très important de l’humanité. Dans l’Ethique Vivante il est dit que «l’homme est le plus puissant transformateur des forces cosmiques» qu’il est "une partie de l’énergie cosmique, partie des éléments, partie de l’intelligence Cosmique, partie de la conscience de la matière supérieure". Le plus important devoir de l’évolution c’est la spiritualisation (création des formes plus élevées) de la matière par l’affinement de son énergétique. L’esprit est celui qui spiritualise la matière, étant une énergie matérielle affinée aux vibrations hautes. La Matière c’est l’esprit cristallisé, l’esprit c’est la matière sublimée. Il occupe une position extrêmement importante dans la Construction du monde et intervient en tant que fondement de la création cosmique. L’homme en tant que structure énergétique ne fait pas seulement partie du cosmos, mais il le porte également dans son monde intérieur. Cela offre à l’homme la possibilité d’influencer à travers l’énergétique de son esprit la création évolutionniste du cosmos. En perfectionnant sa nature matérielle et spirituelle, ainsi que les relations entre les gens et celles avec la nature, l’homme intervient en tant que sujet actif de l’évolution. La solution essentielle pour un tel perfectionnement est l’énergie psychique la base substantielle de toutes les manifestations psychiques de l’homme, qui a un caractère universel. E. I. Roerich écrit à ce sujet que  

 

« Toutes les énergies, tous les éléments proviennent d’une même énergie initiale, ou d’un même élément - le Feu, et c’est pour cela qu’on parle d’UNICITE de tout, de SOURCE UNIQUE, à partir de laquelle est apparu l’UNIVERS. »

 

L’Ethique Vivante analyse l’influence de la pensée de l’homme sur l’environnement. Cette influence se constitue par les motivations morales de l’activité de l’homme et par leur degré d’appartenance à l’idée de bien commun. Elle peut être autant positive, constructive, créationniste, que négative, destructible, anti culturelle. «Au nom de la coopération bénéfique pour la nouvelle voie il est imminent de comprendre la signification de la pensée. Car le Cosmos entier se construit sur la pensée ! Tout le bien, toute la destruction est fondée sur la pensée. La pensée apporte la vie, la vie amène la mort! Quand est-ce que cela deviendra connu? Dans le Cosmos il n’y a pas de levier plus fort que la pensée, remplie d’énergie psychique».  

 

Nikolaï Konstantonovich Roerich

L’Ethique Vivante analyse toute manifestation terrestre du point de vue de l’interaction de l’esprit avec la matière, de l’énergétique de cette interaction. Cela permet de détacher le sens réel de la manifestation et d’en établir les liens causaux. L’homme lui-même, par ses pensées, désirs et actions, prédétermine les principaux jalons de sa prochaine vie. Selon l’Ethique Vivante, l’irrespect des lois du cosmos par l’homme l’a mené vers une voie sans issue. Cela menace par la destruction de la planète. Le problème de la Culture en tant que moyen de sauvegarde de la planète contre les éventuels cataclysmes à venir est largement abordé dans l’Ethique Vivante. La culture est appréhendée comme un système de l’esprit qui s’organise par soi-même et qui est lié à la composante subtile énergétique (spirituelle) de l’homme. L’absence d’un de ces principes interrompt l’évolution cosmique et amène le processus vers l’involution. C’est pourquoi l’humanité doit aspirer à l’auto-perfectionnement spirituel, à l’élargissement de la conscience et à la création de la culture. L’un des principes les plus importants du système d’étude de l’Ethique Vivante- " le Professeur -l’Élève ", est étroitement lié au processus de l’élargissement de la conscience et de l’évolution, déjà connu dans l’espace de la culture et de la philosophie de l’Orient Antique. Dans la méthodologie de l’Ethique Vivante, ce principe significatif est élargi jusqu’à l’échelle mondiale. Il est conçu en tant que principe d’apprentissage et de connaissance dans le processus de l’évolution, sans lequel tout progrès de l’humanité serait impossible. Si à l’époque de l’antiquité le Professeur évoluait dans le rôle d’un héros culturel mythologique, dans la théorie moderne de la connaissance il est présenté en tant que l’un des Hiérarques cosmiques qui influence les processus évolutifs. Cette chaîne Hiérarchique «Professeur -Élève» est composée de multiples maillons qui se succèdent l’un à l’autre et qui partent dans l’Infini, mais a aussi sa partie terrestre - Professeurs terrestres et Élèves terrestres. Ainsi, l’homme fait partie de la chaîne de la Hiérarchie cosmique, et ni l’évolution du Cosmos, ni le développement de l’humanité ne seraient possibles sans sa création spirituelle. Accordant une grande importance à la religion dans l’histoire de la communauté humaine, l’Ethique Vivante attribue aujourd’hui un rôle principal à la science 13 en tant que forme de cognition.

240px-St_Sergius_the_Builder.jpg

 

«Serge le bâtisseur». 1940 Série «Drapeaux de l’Orient» Nicolaï Konstantinovich Roerich  

 

« La science doit consolider les voies vers la connaissance supérieure. Il est temps que les anciens symboles de connaissance se transforment dans des formules scientifiques».

 

L’Ethique Vivante, dans sa conception du monde et de l’homme, suppose pour l’avenir une explication scientifique de tous les phénomènes de la Construction du monde. Les phénomènes qui, pour le moment, ne se prêtent pas à une explication scientifique, recevront obligatoirement une telle interprétation et leur nature sera dévoilée dans le processus cognitif. Selon l’Ethique Vivante, le domaine scientifique ne peut pas se limiter uniquement à l’étude des objets biologiques, mais elle doit également étudier les phénomènes psychiques et spirituels tels que l’âme (psyché), la conscience, la pensée, l’énergie psychique, le problème de l’immortalité et du sens de la vie, phénomènes qui, auparavant, se rapportaient à la sphère de la religion. «Que la science conduise plus largement à la connaissance illimitée». Ces idées de l’Ethique Vivante sont identiques à celles du programme de Teilhard de Chardin, qui considérait qu’ "une interprétation satisfaisante de l’univers, même positive, ne doit pas embrasser que le côté extérieur des choses, mais également leur côté intérieur, non seulement la matière, mais aussi l’esprit. La physique authentique est celle qui pourra inclure l’homme polyvalent dans la conception intégrale du monde". L’Ethique Vivante affirme que, pour l’accomplissement de son rôle, la science doit subir des modifications substantielles, en se débarrassant des vielles dogmes et en devenant plus ouverte et plus spiritualisée. De plus, elle doit être éthique, non obligeante et susceptible d’incarner différentes formes de connaissance. Il est indispensable que la nouvelle science applique les réalisations spirituelles de la culture humaine. Elle doit atteindre un nouveau degré dans l’étude des phénomènes subtils, qui exigent des interprétations scientifiques ainsi qu’une pratique scientifique18. En tant que méthode scientifique de base, l’Ethique Vivante prend en considération la cognition expérimentale. "Le monde de l’avenir, le monde supérieur arrivera dans l’armure des rayons du laboratoire. Ce sont les laboratoires qui vont signaler la primauté de l’énergie supérieure. Ils ne vont pas seulement constater la supériorité de l’énergie psychique de l’homme sur toutes les autres énergies connues jusqu’à présent, mais également en prouver la différence évidente en ce qui concerne sa qualité, et, ainsi, le sens de la spiritualité sera entièrement établi. La technique sera subordonnée à l’esprit et, par conséquent, l’on connaîtra les lois supérieures, ce qui amènera à la connaissance des buts supérieurs, et cette cognition conduira à la transformation de toute la nature matérielle. Cette nature transformée et l’esprit transformé du peuple indiqueront de nouvelles et meilleures formes d’organisation de la vie dans son ensemble". Aujourd’hui, selon l’Ethique Vivante, le problème le plus important de l’évolution est la transition de l’hostilité, de la confrontation et de la séparation vers l’accord, l’unification et la collaboration. L’humanité doit aspirer à l’égalité de tous les hommes, nonobstant la différence des sexes ou autres - nationales, raciales ou sociales. Dans tout domaine d’activité c’est le principe de moralité qui doit prévaloir. Il serait impossible d’établir une vie juste et équitable sur Terre sans que les phénomènes d’imperfection et d’ignorance ne soient déracinés. C’est pour cela que chaque homme doit tendre vers le perfectionnement: exclure l’amour de soi, l’égoïsme (dans toutes ses formes de manifestation), raffermir et développer l’abnégation et la tolérance dans les relations entre les gens. Pour l’homme, il est indispensable d’accomplir dans ce processus son devoir vis-à-vis de sa famille, son pays et de l’humanité entière et d’agir au nom du bien commun. Il n’y a aucun besoin de s’éloigner du monde, éviter les gens et s’enfermer en soi-même. L’Ethique Vivante affirme une position vitale active de chaque membre de la société.  

 

Nicolaï Konstantinovich Roerich

Selon l’Ethique Vivante, les principaux moyens de perfectionnement sont l’instruction continue et le travail. L’homme doit connaître la culture du passé et du présent, les réalisations de la science, étudier le monde qui l’entoure tout comme soi-même. Le travail doit être bénévole, créateur, intense, mais à la mesure de ses forces. Un rôle important revient à la qualité du travail. Dans le processus de travail consciencieux, orienté, vu sa haute qualité, se développe l’énergie psychique de l’homme, dont la possession contribue au développement des formes supérieures de la conscience, telles que la cognition des sens et la compréhension de l’esprit. Leurs manifestations partielles ce sont l’intuition et l’illumination. La voie naturelle du développement de l'énergie psychique est indiquée dans l’Ethique Vivante. C’est la voie du cœur, de l’amour et du travail. Sur cette voie l’homme doit purifier sa pensée, développer des sentiments et des pensées élevés à travers l’initiation à l’art et la tendance permanente et sincère vers la Lumière. L’Ethique Vivante est ouverte à tous, sans s’imposer à personne. Elle s’oppose à toute forme de mission. «Les portes vers la Connaissance sont largement ouvertes, mais celui qui veut y entrer doit le faire de son propre gré»  

 

Du 9 au 11 octobre 2003, à Moscou, dans le Centre-Musée N. K. Roerich a eu lieu la séance plénière finale de la Conférence scientifique internationale « Conception cosmique du monde - nouvelle pensée du XXIème siècle».

 

Les organisateurs de la conférence: le Centre-Musée International de N. K. Roerich, l’Académie russe des sciences réelles, l’Académie Russe de l’Education, l’Académie russe astronautique K.E. Tsiolkovski, avec le support de la Fédération astronautique de Russie, de l’Association Internationale des Fondations de la Paix, de l’Institut de l’histoire des sciences naturelles et de la technique S. I. Vavilov de l’Académie Russe des Sciences, du Conseil Central de la société russe pour la protection des monuments historiques et de la culture, de la Ligue Internationale de la Défense de la Culture, de la Fondation russe de la Culture, de l’Université moderne humanitaire, de l’Agence russe d’aviation cosmique. Plus de 900 personnes ont pris part aux travaux des groupes et de la séance plénière.

 

Parmi elles : 13 académiciens, 87 docteurs en sciences et professeurs, 39 candidats en sciences. Ont été présenté 125 rapports, dont 20 à la séance plénière. A la conférence, outre des savants russes, ont été présents ceux des pays de la CEI et des Baltiques, ainsi que de Bulgarie, de Grande Bretagne, d’Allemagne, d’Inde, des États-Unis, d’Italie, du Liban et de Finlande. Des salutations aux membres de la conférence ont été dressées par : le Président adjoint du Conseil de la Fédération de l’Assemblée Fédérale de la Douma d’État M. E. Nicolaev ; V. S. Savciuc - présentant des salutations de la part de G. V. Boos, Président adjoint de la Douma d’État; le directeur du Centre Informatique de l’ONU à Moscou A. S. Gorelic; le vice-président de l’Académie astronautique russe du nom de K.E. Tsiolkovski B. N. Kantemirov; le premier vice-président de la Fédération astronautique de Russie le pilote-cosmonaute I. P. Volk; l’académicien de l’Académie Russe de l’Education, Ch. A. Amonachvili. Des salutations sont arrivées également de la part du directeur du bureau UNESCO à Moscou - Philipe Keo; de l’Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de la Fédération Russe en Inde monsieur A. M Kadakin; de la part du député de la Douma d’État de la Fédération Russe, président de la Chambre du commerce et de l’industrie de la Fédération Russe, membre de l’Académie russe des sciences E.M. Primakov; du président du Fonds Gorbatchiov, M.S. Gorbatchiov; du vice-président de l’Académie nationale des Sciences de la République de Kirgizstan, l’académicien V.M. Ploskih; du doyen de l’Université Kirgizo-Russe Slave V.I. Nifadiev; du président de la Fédération astronautique de Russie V.V. Kovalenko et de la part d’autres personnalités éminentes et organisations. L’Ethique Vivante et la science Du 7 au 10 octobre 2007 à Moscou, dans le Centre-Musée International N. K. Roerich, eut lieu la Conférence Internationale socio-scientifique " l’Ethique Vivante et la science ".

240px-Urusvati_base.jpg

 

L’Institut de Recherches d’Himalaya «Ourousvaty» fondé par les Roerich en Inde en 1928  

 

Le livre d’Etude de l’Ethique Vivante «La Communauté», qui s’ést trouvé sur le bord de la station orbitale «Paix»

 

Organisateurs : le Centre International des Roerich, le Centre scientifique unifié autour des questions de la pensée, l’Académie Russe de l’Education, l’Académie des Sciences Naturelles, le vice-président de l’Académie russe astronautique K.E. Tsiolkovski, la Ligue Internationale de Défense de la Culture, l’Association Internationale des Fondations de la Paix, la Fondation Philanthropique E.I. Roerich, avec le support du Centre Informatique de l’ONU à Moscou. Des salutations à l’adresse des participants à la conférence ont été présentées par le président du Conseil Indien pour le relations culturelles Karan Singh; le membre de l’Académie Russe des Sciences E.P. Tchelishev; le Directeur du Centre d’Information ONU à Moscou A.S.Gorelik; le président de la Ligue Internationale pour la Défense de la culture, le pilote-cosmonaute de l’ex URSS, le Héros de l’Union Soviétique V.M. Afanasiev; le vice- président de l’Académie Russe des Sciences Naturelles l’académicien ARSN G.N. Foursey; le président de l’Académie russe astronautique du nom K.E. Tsiolkovski l’académicien de l’ A.R.S. A.S. Koroteev. A l’intention de la Conférence sont également arrivés des compliments de la part du ministre de la Culture de la République de Tatarstan, du Comité National Bulgare ICOM, de l’Académie indépendante des sciences d’Israël, de l’Académie Nationale des Sciences de la République de Kirghizstan, de l’Université de Sophia, de l’Institut de physique moléculaire et des cristaux de l’A.R.S et d’autres organisations. 400 représentants des 24 pays du monde ont pris part aux travaux de la conférence, y compris 7 académiciens, 14 professeurs, 22 docteurs en sciences et 40 candidats en sciences.

 

À côté des savants russes y ont participé ceux des pays limitrophes, ainsi que d’Autriche, Bulgarie, Grande Bretagne, Allemagne, de la République Dominicaine, Israël, Espagne, Italie, Liban, Serbie, Finlande, France et République Tchèque. Les orateurs ont fait remarquer que la philosophie de l’Ethique Vivante est une partie de la création de la culture et de la science mondiale, sans la connaissance desquelles il est impossible d’en comprendre toute la profondeur. Les participants à la Conférence ont montré dans leurs rapports que les idées de l’Ethique Vivante entrent activement dans le circuit scientifique. Les principaux résultats de la Conférence, tels que signalés dans la résolution, consistent dans « la redécouverte de l’importance grandiose de l’Ethique Vivante, des autres travaux des Rerih, dans la contribution des penseurs-cosmistes pour la formation de la nouvelle science spirituelle; la révélation des problèmes-clés dans la formation d’un nouveau système des connaissances et l’identification des voies possibles dans leurs étude et solutions»26.  

 

Le Prix International E. I. Roerich

Afin de stimuler les recherches scientifiques liées à l’étude de l’héritage multi facetté scientifique et philosophique de la famille des Rerih, a été instituée la Fondation philanthropique E. I. Roerich. «Le Prix est décerné pour le meilleur travail scientifique dans le domaine de L’Ethique Vivante - la philosophie de la réalité cosmique».  

 

Les hommes de science et de culture à propos de l’étude de L’Ethique Vivante « L’Ethique Vivante est une étude hautement élevée qui renferme en soi des connaissances importantes, accumulées dans le domaine de la science, de l’art et de la religion. Cette synthèse inspire et offre l’opportunité d’évaluer plus consciencieusement la grande corrélation qui existe entre les choses, les phénomènes dont j’ai déjà parlé [l’éthique et la morale] » A.S. Koroteev, membre de l’Académie astronautique Russe K.E. Tsiolkovski: « La base théorique dans l’approche scientifique de l’étude des lois cosmiques pour la compréhension de la marche de l’évolution cosmique de l’humanité, de ses particularités, de ses motifs et du rôle de l’homme dans ces processus très complexes se trouve dans la philosophie de la Réalité Cosmique, exposée dans 14 livres de la monographie, connue sous le titre d’Ethique Vivante. Ce travail des Rerih (en collaboration avec d’autres auteurs dont les noms sont restés inconnus) expose les principes fondamentaux de la nouvelle pensée cosmique. »  

 

A. A. Niconov, membre de l’ARS, Président de AUSAISL, ministre de l’agriculture de Lettonie: « La source la plus sure des normes éthiques, ce sont les travaux de grands humanistes de tous les temps et de tous les peuples, l’étude de Christ, la vie et l’activité des génies de l’humanité tels que Léon Tolstoï, Fédor Dostoïevski, Michelangelo, Nicolaï Roerich, Mahatma Gandhi Jawaharlal Nérou, Serge Radonejski, la mère Thérèse et Martin Luther King. »  

 

V. M. Ploskih, académicien, vice-président de l’Académie Nationale des Sciences de la République de Kirghizstan. Directeur de l’Institut des Cultures Mondiales; V. I. Nifadiev, doyen de l’Université Kirghize-Russo-Slave, académicien de l’Académie Nationale des Sciences de la République de Kirghizstan:

 

« Un rôle considérable dans le processus du renouvellement de la pensée l’ont joué les travaux des peintres renommés russes, des savants, philosophes et créateurs du cosmisme. Parmi eux, une place honorable revient aux noms des Rerih. Le nouveau paradigme conceptuel, la pensée cosmique se sont constitués en un système de connaissances qui s’appuie en grande partie sur le phénomène de L’Ethique Vivante système scientifique et philosophique qui réunit différents niveaux de la réalité dans un tout entier: l’homme et la planète, la planète et le cosmos, le microcosme et le macrocosme. » http://fr.wikipedia.org/wiki/Agni_Yoga --------------------------------------

    bsisep9a.gif   

 

Collection « Ethique vivante » En matière d’éthique, la théorie n’est pas séparable de l’action qu’elle rend possible ou qu’elle éclaire : elle tire son sens de la mise en œuvre pratique des principes visant au bien d’autrui ou à l’équité. Mais l’acquisition d’un art passe également par l’observation et la réflexion. L’éthique n’échappe pas à la règle. Elle suppose, de la part des acteurs ou des bénéficiaires de l’action éthique (ou « anti-éthique »), une prise de conscience de ses ressorts et de ses effets concrets. C’est à ces acteurs, à tous ceux qui sont partie prenante de la vie éthique, que la collection « Ethique vivante » des éditions L’Harmattan entend donner la parole. En rassemblant des témoignages, en les livrant tels quels, sans prétendre en donner l’analyse ou le commentaire, elle s’en remet à l’impact et à la puissance d’évocation du vécu, où chacun peut reconnaître un aspect de son expérience. Souvent anonymes, parfois recueillis dans des cadres sociaux spécifiques ou auprès de personnalités connues (arts, lettres, sciences, etc.), ces récits de vie, ces anecdotes, ces réflexions où se mêlent états d’âmes et plans d’action, indiquent à quel point l’action éthique nous concerne tous, à tout instant. Ils doivent servir d’incitation ou d’adjuvant à tous ceux qui souhaiteraient approfondir la pratique de l’éthique de façon personnelle et concrète. La collection « Ethique Vivante » vient ainsi compléter et illustrer les perspectives développées dans les collections « Ethique au quotidien » et « Ethique en contextes ». Un même projet se décline à travers elles : celui d’acquérir ou d’inventer des manières d’être éthique, sans perdre de vue l’exigence d’une réflexion approfondie sur les motivations et les moyens de construire et de développer notre humanité véritable.. Le lien Ici : http://www.fondationostadelahi.fr/publications/collection-ethique-vivante/

 

bsisep9a.gif

Éducation et éthique vivante

education-et-ethique-vivante-168552-250-

Thèmes

http://booknode.com/education_et_ethique_vivante_096283 --------------------------------------------------

Les Feuilles du Jardin de Morya I - L'Appel

les-feuilles-du-jardin-de-morya-i---l-ap

Thèmes

--------------------------------------------------

Les fondations du bouddhisme

les-fondations-du-bouddhisme-168357-250-

Thèmes

--------------------------------------------------

Agni Yoga

agni-yoga-168412-250-400.jpg

--------------------------------------------------

Surterrestre II

surterrestre-ii-168447-250-400.jpg   Le lien Ici : http://booknode.com/education_et_ethique_vivante_096283 bsisep9a.gif

LES FONDATIONS DU BOUDDHISME
Extrait (Version complete Telechargeable sur ce site)
image003.gif
"L'évolution de l'ère nouvelle
repose sur la pierre angulaire de
la Connaissance et de la Beauté."
Nicolas ROERICH
image004.gif
PREFACE
La première édition des Fondations du Bouddhisme a été publiée sous le nom de Natalie Rokotoff, un pseudonyme parfois utilisé par Madame Elena Roerich.
Depuis sa disparition en 1955, les éditeurs, après avoir consulté son fils, Svétoslav Roërich, ont décidé d'utiliser le propre nom de Madame Roerich.
L'ouvrage que voici contient plusieurs ajouts qu'elle souhaitait inclure dans la deuxième édition.
AVANT - PROPOS
Le grand Gautama a donné au monde un enseignement complet pour la parfaite construction de la vie. Toute tentative pour déifier ce grand révolutionnaire conduit à l'absurdité.
Bien sûr, d'autres êtres se sont succédés avant lui et ont œuvré pour le Bien Commun, mais leurs enseignements sont tombés dans l'oubli au cours des millénaires. On peut donc considérer que Gautama fut le premier à enseigner les lois de la matière et de l'évolution du monde.
La pensée collective contemporaine permet désormais d'établir un pont prodigieux qui relie Gautama, l'Illuminé, au temps présent. Nous ne formulons ceci ni pour le glorifier ni pour le diminuer, mais comme un fait évident et inaltérable.
La loi de l'intrépidité, la loi du renoncement à la propriété, la loi de la valeur du travail, la loi de la dignité de la personne humaine au-delà des castes et des distinctions extérieures, la loi de la vraie connaissance, la loi de l'amour fondé sur la connaissance de soi, font des révélations des instructeurs un continuel arc-en-ciel de joie pour l'humanité.
Etablissons les fondations du bouddhisme selon ses principes manifestes. Le simple Enseignement, dont la beauté égale celle du cosmos, dispersera toute idée d'idolâtrie, indigne du grand Instructeur des hommes.
La connaissance est le fil conducteur de tous les grands instructeurs. La connaissance permettra une libre et vitale approche du grand Enseignement, aussi vitalement réel que la grande Matière elle-même.
Laissant de côté les complexités ultérieures, nous nous concentrerons sur ces fondements indéniables.
Joie à tous les peuples !
Joie à tous ceux qui œuvrent !

Le lien Ici : http://fr.agni-yoga.com/fondations_bouddhisme.htm

 

bsisep9a.gif

1831-1891

bsisep9a.gif

La  Société Théosophique

bsisep9a.gif

« L'Éternité de l'Univers comme un espace sans frontières est périodiquement " la cour de récréation d'Univers " innombrables se manifestant et disparaissant sans cesse. »

« L'identité fondamentale de toutes les Âmes avec la " Sur-âme Universelle ", qui est elle-même un aspect de la Racine Inconnue ; et le pèlerinage obligatoire pour chaque Âme - étincelle du créateur - à travers le Cycle des Incarnations conformément à la loi Cyclique et Karmique. »

« La roue de la juste Loi continue inlassablement. Elle moud nuit et jour. Elle sépare l'enveloppe du grain doré. La main du Karma guide la roue ; les révolutions marquent le battement du cœur Karmique. »

Madama BlavatskyHelena Petrovna Blavatsky, une des fondatrices de la Société Théosophique, était une femme remarquable qui a eu un grand impact sur la pensée du monde occidental. En son temps, elle a été très controversée à cause de ses capacités remarquables de perception extrasensorielle, sa nature franche et franche, et ses attaques courageuses contre l'hypocrisie et la bigoterie. Même aujourd'hui, elle continue à être le centre de curiosité et d'attention comme étant le précurseur de " nouvelles " idées. Sa grande connaissance métaphysique se manifeste dans son travail littéraire qui a directement ou indirectement a influencé des esprits érudits dans le monde entier. Helena Blavatsky est né d'une famille noble en Russie. Dès sa plus tendre enfance, elle a attiré l'attention avec sa capacité de produire des phénomènes télépathes. Elle ne s'est pas intéressée à ces capacités en elles mêmes, mais surtout aux principes et aux lois de nature qui les régissent. Elle a étudié les sciences métaphysiques et a voyagé à travers le monde, y compris au Tibet, à la recherche de connaissances cachées. Ces voyages étaient inimaginables pour une femme seule au XIXe siècle. Dans les années 1870 H. P. Blavatsky est arrivée à New York et a créé la Société Théosophique en 1875, avec le Colonel H. S. Olcott, William Quan Judge, et d'autres, . En 1878, H. P. Blavatsky est devenu citoyenne Américaine, la première femme Russe à le faire. En 1879, elle partit en Indes avec le Colonel Olcott, et en 1882, ils installèrent le siège de la Société Théosophique à Adyar, près de Madras. De nos jours, c'est toujours là que se trouve le siège international de la Société qui existe maintenant dans cinquante pays du monde. En 1885, H. P. Blavatsky est retourné en Europe et s'est installée à Londres où elle a terminé son œuvre maîtresse, La Doctrine Secrète. La plus grande partie de la connaissance contenue dans ce livre et dans ses autres écrits provient de professeurs orientaux, avec qui elle avait été en relation dans le passé. À travers un grand nombre d'écrits, H. P. Blavatsky " Madame Blavatsky " ou " HPB ", ainsi qu'on la nomme couramment, a partagé un peu de son immense connaissance des philosophies et des religions du monde, de la sagesse de l'Est et l'Ouest, du symbolisme, de la métaphysique, de la philosophie ésotérique, et leurs applications pratiques à la vie courante. Elle fut un écrivain très prolifique, et a écrit régulièrement des articles pour les journaux et pour magazines sur une multitude de sujets. Ces travaux remplissent 15 volumes. H. P. Blavatsky a consacré sa vie au service de l'humanité, à rapporter la Sagesse des Anciens dans la conscience de ses contemporains. Cette Sagesse Divine qu'elle a appelé la Théosophie, inspire une compassion pour les souffrances des êtres humains et un altruisme pratique qui ne cherchent pas simplement à alléger les symptômes de misère, mais à supprimer sa cause : l’ignorance de notre unité fondamentale avec toutes les autres existences. La vie et les travaux d’Helena Petrovna Blavatsky sont entièrement orientés vers cet objectif.
bsisep9a.gif
Le premier livre fondamental d'H. P. Blavatsky était Isis Dévoilée, en deux tomes. Cet ouvrage a fait sensation quand il a été publié à New York en 1877 ; la première édition de 1.000 livres a été épuisée en 2 jours. En 7 mois, il y eut 3 rééditions. Ces deux volumes tendent à prouver que les Anciens possédaient une savoir qui a été en partie oublié.L'auteur passe du point de vue des anciens grecs sur la matière et la force soutenu par Pythagore et Platon à la philosophie religieuse kabbalistique développée par les savants Juifs à partir de l'interprétation mystique des Saintes Ecritures. Blavatsky traite de la mythologie dans les textes religieux, des aspects de la magie, des anciens écrits Égyptiens, des philosophies classiques, des religions mondiales, et d'une multitude d'autres sujets. Dans sa préface, elle affirme que le livre est " une défense pour la reconnaissance de la philosophie Hermétique, la plus ancienne des religions de la Sagesse universelle".L'ouvrage le plus important de Blavatsky est La Doctrine Secrète, qui est paru en 1888 en deux gros volumes, le premier étant consacré à la cosmogénèse, à l'étude de l'origine et du développement de l'univers, et le seconde à la anthropogénèse, à l'étude des origines et du développement d'humanité. Ce livre est la suite d’Isis Dévoilée, mais des thèmes, qui y étaient déjà exposés, sont beaucoup plus développés.HPB a insisté que le fait que La Doctrine Secrète n'a pas été écrite par " révélation " mais est plutôt un recueil de fragments éparpillés dans des milliers de volumes qui représentent les Saintes Ecritures des grandes religions et des philosophies Asiatiques et pré-chrétiennes Européennes.La Doctrine Secrète souligne un vaste plan d'évolution concernant l'univers et l'humanité, et les mondes invisibles aussi bien que les mondes visibles dans lesquels la vie existe sous des milliers de formes.
Le lien Ici : http://www.samsara-fr.com/hpb.htm

bsisep9a.gif

 

Qu'est-ce que l'Agni Yoga ?   Agni Yoga, le Yoga du Feu, est aussi appelé l'Enseignement de l'Ethique Vivante, l'Enseignement de Vie ou l'Enseignement de Lumière. Il est une synthèse, un couronnement de tous les Enseignements précédemment transmis. Les livres de l'Enseignement, avec leur envergure cosmique de pensée, fournissent véritablement des réponses à toutes les questions que posent les multiples problèmes de la vie. De plus, ils traitent à fond les bases essentielles nécessaires à la régénération des consciences. L'Enseignement est construit de façon à ce que chaque étape nouvelle permette à la conscience d'embrasser la plus grande circonférence possible et, ce faisant, de prendre part à la vie, d'en faire intégralement partie. Bien que l'Agni Yoga indique la direction, et fasse de généreuses allusions, parfois très transparentes, il ne force jamais la conscience et laisse toute liberté de décision à l'individu.. Le lien Ici : http://www.aqbv.org/agniyoga.html

 

bsisep9a.gif

 

The role of the Teacher and the Teaching in the Community Short Rosary (composed form the book “Agni Yoga. Community”)

 

AUM TAT SAT. AUM We are dissipating superstition, ignorance and fear. We are forging courage, will and knowledge. Every striving toward enlightenment is welcome. Every prejudice, caused by ignorance, is exposed. Thou who dost toil, are not alive in thy consciousness the roots of cooperation and community? If this flame has already illumined thy brain, adopt the signs of the Teaching of Our mountains. Thou who dost labor, do not become wearied puzzling over certain expressions. Every line is the highest measure of simplicity. Greeting to workers and seekers!  

 

AUM TAT SAT. AUM 1. Much can be forgiven him who even in darkness has preserved the concept of the Teacher. The Teacher uplifts the dignity of the spirit. We liken the concept of the Teacher to a lamp in the darkness. Therefore, the Teacher may be called a beacon of responsibility. The bonds of the Teaching are like a saving rope in the mountains. The Teacher is revealed from the moment of kindling of the spirit. From that moment on the Teacher is inseparable from the disciples. (60)[1]  

 

AUM 2. We do not see the end of the chain of Teachers, and the consciousness imbued with the Teacher elevates the attainment of the disciple as a precious, all-penetrating aroma. The bond of the disciple with the Teacher forms a link of protection in the uniting chain. Within this defense deserts bloom. (60)  

 

AUM 3. Our condition for the coworkers is a complete desire to apply in life Our fundamentals, not in theory but in practice. The Teacher bears the flame of an unquenchable achievement. The Teaching is interrupted neither by weariness nor by distress. The heart of the Teacher lives by achievement. He has no fear, and the words “I am afraid" are not in His vocabulary. (65)  

 

AUM 4. In each book there must be a chapter about irritation. It is imperative to expel this beast from the house. I welcome austerity as well as decisiveness. I enjoin you to abolish jeering jests. Each one should be helped to get out of entanglements. One should nip each bud of vulgarity. Each one must be permitted to have his say, and patience must be found to listen. The empty rumor must be cut short, and ten words must be found against each word defaming the Teacher. Indeed, remain not silent at an arrow directed at the Teacher. Mother and Teacher—these two concepts must be safeguarded in each book. The light of greatness is not to be extinguished. (78)  

 

AUM 5. Let each community await its Teacher, for a community and a Teacher constitute the ends of one and the same column. Even in daily trifles it is necessary to remember the foundation of the house. Again we arrive at the necessity of altering the quality of the consciousness; then the transition is easy. (91)  

 

AUM 6. It is impossible for a poisoned consciousness to distinguish the moments of freedom and of bondage. The man who is lost in conjecture as to where is slavery and where freedom is unable to think about the community. The man who opposes the consciousness of his brother cannot think about the community. The man who distorts the Teaching cannot think about the community. The basis of the community lies in freedom of thinking and in reverence for the Teacher. (98)

 

AUM 7. To accept the Teacher means to fall in line with the workers fighting the fire. If everyone rushes to the fire from the wellspring without any order, the wellspring will be trampled without benefit. It were better to understand carefulness within one's consciousness; this will safeguard the concept of the Teacher. Definitely the Teacher, definitely knowledge, definitely evolution of the world—these will serve as paths to the far-off worlds! (98)

 

AUM 8. How is it possible to feel oneself protected to the utmost? Only by establishing the closest bond with the Teacher. Only in active cooperation and in reverence is concealed the best possibility of passing through the dangerous spheres. The bond with the Teacher is a living penetration into the future. (187)  

 

AUM 9. Reverence to the Teacher and the constructiveness of striving to the far-off worlds are as a rainbow unified by the essence of light. Learn to understand how lofty is the concept of the Teacher. Draw this line from horizon to horizon, from arrival to departure. Know how the Teaching of Light has been revealed to you, and remember the silvery thread of the bond. The bond with the Teacher is light as the eagle's wing, and the eagle's eye looks ahead. What else could you prefer, if your consciousness has been opened? The building of the community can help in gathering thoughts. Of course, not caravan donkeys but eagles have been indicated in the comparison. The hand of the Teacher summons to the threshold of the community. And from the mountain We see where the wheel of necessity is flying. (187)  

 

AUM 10. An alien teaching insists upon manifestation of subservience, but the community is so saturated with possibilities that the Sole Hierarchy will be the step of knowledge. No one designates the Hierarch, but those who listen and realize thus recognize this step. The Teacher will be the natural leader. In Asia the Teacher is manifested as a lawful concept. By the covenant of Buddha each future Teacher is especially reverenced. In this revelation of possibility is the whole pledge of the future. Saturation of the atmosphere will raise up the coming solution of the world. (215)

 

AUM AUM TAT SAT. AUM Le lien Ici : http://sirius-eng.net/articles/2_rosary_agni_yoga.htm

 

bsisep9a.gif

 

Éducation et éthique vivante, Compilation de textes tirés de la série des livres d'Agni-yoga

«... les enfants sont les fleurs de la terre ... » L'Éthique vivante propose une perspective inhabituelle, un enseignement de l'être humain placé dans le cosmos, de sa condition et de sa fonction. Il est essentiellement basé sur la vie, le travail et la beauté. L'Éthique vivante est l'enseignement spirituel d'un maitre de sagesse dont le sceau figure en couverture. Il a été transmis par Elena Roerich. Le livre Éducation et Éthique vivante présente un choix de textes à tonalité éducative. L'intérêt essentiel de cette compilation consiste à rendre accessible cette vision particulière de l'être humain et de son éducation. Elle s'adresse donc aux parents, aux enseignants ainsi qu'à tous ceux qui, de près ou de loin, se sentent concernés par cette problématique. « À tous, Nous disons : il est nécessaire de trouver des voies nouvelles ! »

 

bsisep9a.gif

L'Agni Yoga et Helena Roerich

Je ne suis pas un spécialiste de l'Agni Yoga d'Helena Roerich. Pour être même tout à fait honnête, je n'ai pu avoir que des comptes-rendus de son enseignement par l'intermédiaire de frères en spiritualité ayant déjà eu l'occasion de s'y pencher. Je n'ai donc jamais ouvert un ouvrage de cette dame initiée. On compte parmi les ouvrages fondamentaux : "Lettres du Jardin de Morya" et "Agni Yoga" (et vous trouverez l'ensemble de ses oeuvres, en libre téléchargement, dans la partie Helena Roerich de la Bibliothèque). Si je ne développerai pas les propos et la teneur de l'Agni Yoga sur mon site web faute de connaissance, il me semble néanmoins important d'en préciser l'existence. Je pourrais d'ailleurs tout autant parler d'autres enseignements, qui ne sont d'ailleurs pas directement liés à la Société Théosophique mais qui s'inscrivent dans la lignée de la théosophie moderne, qui me semblent importants dans une commune mesure : par exemple, de façon récente, dans les années 1960-1980, les ouvrages de Mme Elisabeth Warnon ("Le Livre de la Joie", "Le Livre de la Vie" ou "Le Livre de la Connaissance") qui recueillent des enseignements excessivement saisissants pour celui qui prend le temps de s'y plonger. Pour en revenir à la question de l'Agni Yoga, Mme Roerich a développé, entre les années 1920 et 1930, un enseignement de yoga directement occulte : le Yoga par le Feu, ou Agni Yoga. Il est important de préciser d'emblée qu'il s'agit d'un yoga puissant destiné à des initiés déjà engagés sur le chemin et qui n'est pas accessible au débutant. Il existe en réalité une grande quantité de yogas, qui sont tous autant de techniques de méditations différentes. De nombreux ont été créés au cours du 20ème siècle, d'ailleurs, à mesure que "le yoga" s'est répandu dans les cercles de pensée occidentaux. A l'origine, on peut citer 5 yogas fondamentaux, chacun ayant une optique différente :
  • le Hatha Yoga (le plus connu en Occident qui a inspiré la Sophrologie) : visant à contrôler le corps
  • le Bhakti Yoga : visant à une réalisation par la dévotion et le sentiment affectif purifié
  • le Karma Yoga : le yoga par l'action
  • le Jnana Yoga : le yoga intellectuel, analytique, philosophique, de réflexion
  • le Raja Yoga : le "yoga royal" (Raja = Roi), visant à la domination de ses impuretés intérieures pour laisser s'exprimer la lumière de l'esprit
Deux autres yogas, plus "ésotériques", existent également : le Prana Yoga (qui consiste à se concentrer sur la circulation des énergies par le biais d'exercices sur le souffle) et le Kundalini Yoga (visant à "forcer" un éveil de la Kundalini, le Feu-Serpent circulant dans la colonne vertébrale, par les chakras). Aussi bien pour l'un et pour l'autre, nous déconseillons de façon claire la pratique de ces deux yogas (qui provoquent plus de dégâts que de bienfaits - bienfaits pouvant être "atteints" par des techniques bien plus sécurisées et adaptées à notre condition d'homme occidental). Je ne ferai que citer à titre informatif la floppée des autres sortes de yogas émanants d'écoles et de penseurs plus ou moins pertinents ou intéressants (le Purna Yoga de Sri Aurobindo, le Mantra Yoga, le Tantra Yoga, le Dhyana Yoga, etc.). Si le Raja Yoga a été celui retenu par la Théosophie de l'époque Blavatskienne (qui est un yoga sain, une bonne porte d'entrée dans la méditation spiritualiste et sans danger), l'Agni Yoga révélé par Mme Helena Roerich est un yoga de teneur directement occulte. Tout en étant celle qui traduisit la Doctrine Secrète en russe, Mme Roerich était la compagne de Nicolas Roerich, un peintre d'une grande teneur spiritualiste (dont le musée se trouve à New York, non loin du quartier général de l'ONU). Dans un splendide ouvrage d'art sur la vie et l'oeuvre de Nicolas Roerich que j'ai en ma possession, on peut lire un passage se rapportant à l'Agni Yoga excessivement intéressant :
"Yoga d'action plutôt que d'ascétisme, l'Agni Yoga enseigne la voie de la coopération avec l'évolution spirituelle du cosmos. Il aide l'individu à discerner ce qui est bon et à identifier les causes réelles, le sens caché des événements et des rapports interpersonnels. Grâce à une telle compréhension, la conscience humaine s'élargit, donnant naissance à de nouveaux schèmes de pensée, lesquels font naître en retour la possibilité d'une nouvelle action. Doté d'une volonté libre, l'individu a le pouvoir de choisir entre l'engagement dans la voie nouvelle, ce qui l'oblige à modifier son comportement, et le retour aux vieux modèles enracinés. Chacune de ses incarnations lui donne l'occasion d'avancer plus loin dans le processus évolutif. L'Agni Yoga incite ses adeptes à faire des efforts dans la vie de tous les jours pour atteindre cette voie nouvelle et c'est pourquoi on l'appelle l'Enseignement de l'éthique de vie. En 1920, le couple Roerich mit sur pied les premiers groupes d'étude de l'Agni Yoga. Toujours active aujourd'hui, la Société Agni Yoga reste vouée au maintien et à la diffusion d'une "éthique de vie" qui intègre et synthétise les philosophies et les enseignements religieux de toutes les époques".
(in Jacqueline Decter, "Nicolas Roerich - La vie et l'oeuvre d'un maître russe", en collaboration avec le Musée Nicolas Roerich)

Si cette dernière définition ne correspond pas à la volonté originelle de la création de la théosophie moderne, on peut se demander ce qui le serait ! Vous l'aurez compris, l'enseignement de Mme Roerich constitue bel et bien une continuité pertinente de la théosophie moderne. En guise de conclusion, je ne résiste pas à l'idée d'insérer une des nombreuses peintures de M. Nicholas Roerich, qui seront une bonne manière de capter la teneur de cette spiritualité. Celle présentée ci-après s'intitule "Nagurjuna". A titre d'information, toutes les peintures présentes dans les articles de la partie Introduction, à l'exception de celles de "Qu'est-ce que l'Urobore", sont des peintures de Nicholas Roerich.

 

nagarjuna.jpg

Le lien Ici : http://miroir.urobore.net/index.php/?q=purna

 

bsisep9a.gif

 

 

EQUILIBRIO ED UNIONE TRA I SESSI - Estratti dalle Lettere di HELENA ROERICH http://www.youtube.com/watch?v=9CN8uRS-CTA Nicholas Roerich http://www.youtube.com/watch?v=sxq46xChY0c&feature=related The Creative Will by Helena P. Blavatsky http://www.youtube.com/watch?v=C_IeZPchO5g&feature=related Nicholas Roerich http://www.youtube.com/watch?v=kT6xbvZJKxY&feature=related Nicholas Roerich Paintings - Fiery World http://www.youtube.com/watch?v=GfbIpoD4svI&feature=related Occult Amerikkka - Nicholas Roerich; Manly P. Hall http://www.youtube.com/watch?v=q1YOghJiOTU&feature=related

 

bsisep9a.gif

 

Salutation aux travailleurs du Bien Commun

Le lien Ici : http://fr.agni-yoga.com/index.html

 

bsisep9a.gif   

 

AUM 1936 Le lien Ici : http://www.psychosophie.com/documents/Livres_Agni_Yoga/12_Aum.pdf

 

               
 
Éducation et éthique vivante, Compilation de textes tirés de la série des livres d\'Agni-yoga

Éducation et éthique vivante, Compilation de textes tirés de la série des livres d'Agni-yoga

«... les enfants sont les fleurs de la terre ... » L'Éthique vivante propose une perspective inhabituelle, un enseignement de l'être humain placé dans le cosmos, de sa condition et de sa fonction. Il est essentiellement basé sur la vie, le travail et la beauté. L'Éthique vivante est l'enseignement spirituel d'un maitre de sagesse dont le sceau figure en couverture. Il a été transmis par Elena Roerich. Le livre Éducation et Éthique vivante présente un choix de textes à tonalité éducative. L'intérêt essentiel de cette compilation consiste à rendre accessible cette vision particulière de l'être humain et de son éducation. Elle s'adresse donc aux parents, aux enseignants ainsi qu'à tous ceux qui, de près ou de loin, se sentent concernés par cette problématique. « À tous, Nous disons : il est nécessaire de trouver des voies nouvelles ! »
Le lien Ici : http://www.librairiedixdecoeur.com/boutique/achat/produit_details.php?catid=214&id=1313
bsisep9a.gif